Quand vous déciderez de gravir
la montagne vers le ciel,
vous verrez un autre chemin
qui vous mènera au vrai sommet.

Empereur Meiji

Symboles de Jikiden Reiki Kenkyukai (Japon). Tous les droits réservés.

Seminários Jikiden Reiki com Tadao Yamaguchi Sensei - Londres - 2020

2ème CONGRÈS MONDIAL DE JIKIDEN REIKI - KYOTO - 2016

1er Congrès mondial
de Jikiden Reiki - 2014



Contact/rendez-vous

Port: (+351) 962 535 702
Filomena Gomes

Professeur accréditée
par l’Institut de Jikiden Reiki
Enseignement depuis 2007

Horaire
À compter de 18 heures

1er séance- 2 heures
Séances suivantes- 1h 30m

Tous les soins sont préfixés et pour le weekend il est possible planifier l’heure

Local
Lieu kan Shia Shite" Lisboa - Lumiar
á 2 minutes de la station de métro.

Cours

1er degré – Shoden
5 et 6 Septembre
17 et 18 Octobre

2ème degré - Okuden
26 et 27 Septembre
21 et 22 Novembre

Conditions de participation
Suivre les séminaires en plein-temps

Horaire: 9h30m - 13h
14h30m - 19h

Koryu-Kai

12 Septembre
26 Septembre - Reiju-Kai
10 Octobre
24 Octobre
7 Novembre
21 Novembre - Reiju-Kai
5 Décembre
19 Décembre

Links:

www.jikiden-reiki.com

www.jikidenreiki.co.uk

<

www.learnjikidenreiki.com

www.jikiden-reiki.ca

www.jikidenreikiwithmari.com

www.jikiden-reiki-frankfurt.com

www.reikiwithrika.com

NPO International Jikiden Reiki Association

Reiki e Ciência

Articles publiés:

Jikiden Reiki
Zen Energy - 2012

Shintoismo
Saúde Actual - 2012

Jikiden Reiki
Saúde Actual - 2013

Jikiden Reiki
Zen Energy - 2016

Hado
Zen Energy - 2016

Viver com os Gokai
Zen Energy - 2016

Minimalismo
Viver agora - 2019

Jikiden Reiki
Reiki & Yoga - 2019

Jikiden Reiki
Reiki & Yoga - 2019

Philosophie du "Reiki"

  • "Reiki" est le respect pour la nature et tout cela qu’elle contient.

  • "Reiki" est la clé du bon équilibre.

  • "Reiki" est la voie de guérison pour certains des comportements inadaptés, car sa pratique nous oblige à reconnaître nos erreurs te à essayer de les corriger.

  • Un enseignement au-delà de tous dogmes et religions, pas une autosuggestion ou une technique de l’hypnose.

  • Le chemin vers la spiritualité avec l’Univers afin d’approfondir la connaissance la vérité et l’amour qui est dans chaque être humain.

  • La sagesse divine et surtout le retour à notre essence.

  • L’énergie Reiki est disponible en permanence et en quantité illimité: c’est la pure énergie Universelle qui passe pour le praticien (le canal) pour ressourcer qui la reçoit (le récepteur).

La philosophie du reiki prend sa source au Shintoïsme. Le Shinto signifie "la voie du Kami”, un culte archaïque qui déifie les éléments de la nature, mais qu’il est courant de pratiquer pour les Japonais.

La géographie du Japon avec ses anciennes montagnes et presqu’intactes forêts ont permis au Shintoïsme avoir survécu comme «la voie des Kamis», sans avoir subi des influences civilisationnels, en maintenant l’intégrité original pendant des milliers de siècles.

L’introduction du Bouddhisme au Japon, par l’intermédiaire de la Corée, vers le milieu du VIe siècle après J.C. a été permis par le prince Shotoku (577-664 après J.C). À ce moment, quelques sanctuaires shinto – les Jinjas, pour maintenir l’intégrité de son culte se sont déplacés vers le sommet de quelques montagnes Japonaises.

À 754 après J.C., Ganjin ou Jian Zhen en chinois, fut invité pour l’empereur pour légitimer et implanter activement le culte Bouddhiste au Japon. Ainsi, Ganjin fut allé en Chine pour apprendre les Kanji afin d’être mieux à même de comprendre en profondeur les textes Bouddhistes.

Plus tard, Ganjin est rentré au Japon, fonde le monastère Tōshōdaiji à Nara, l’ancienne capitale impériale et l’empereur rendre officiel l’écriture des Kanji au Japon.

À 770 après J.C., le moine Gantei, qui était un élève du grand moine Ganjin, fonda le Temple Kurama. Saicho e Kobo Daichi (Kukai), aussi ses disciples, ont approfondi les études sur le bouddhisme en Chine. Quand ils sont rentrés au Japon, KuKai fonda la doctrine Shingon et Saicho le bouddhisme Tendai.
À 788 après J.C. Saicho établit le Temple Enryakuji au nord-est de Kyoto. À 794, la capitale impériale est déplacée à Kyoto et l’empereur créa ici le Festival du Feu de monter Kurama.

Il y a trois grandes divinités sur le mont Kurama: San-ju Kannon, Bishamonten e Mao-son.
En Japon on doit lire de droite à gauche:

3ème Maõ-son – Le pouvoir
La Terre
2ème Bishamonten - La lumière
Le Soleil
1er San-ju-Kannon – L’Amor
La Lune

San-ju-Kannon est le Buddha de L’Amour et de la Gratitude.
Le temple Kurama a été fondé à l’honneur de Bishamonten porté de Nara pour son fondateur. Dans le livre sacré - Lotus Sutra, Bishamonten, est le gardien du Nord de Bouddhisme.
Mao-son est une divinité qui existe seulement au Mont Kurama et qui est venu à la terre pour protéger e conduire l’évolution spirituelle de l’humanité.
La philosophie du Mont Kurama dit que ces trois vénérables divinités forment la unique Divinité Universelle appelée de «Sonten».
Il ya une prière d’invocation au «Sonten» dans une brochure qui est traduit en anglais pour Madame Tenko Matsushita au temple du mont Kurama:

"Oh! Sonten,, Beau comme la Lune
Chaud comme le Soleil,
Puissant comme la Terre
Dispense tes bénédictions sur nous pour élever l’humanité et accroitre sa gloire.
En ce lieu sacré, fait que la paix puisse gagner sur la discorde,
Que les altruistes conquièrent l’accueil, que les mots sincères puissent recouvrir la déception et que le respect puisse surmonter les insultes.
Remplit nos cœurs de joie, élève nos esprits et remplit nos corps de gloire."
"Soten", Grand Seigneur de l’Univers, Grande Lumière, Grand Créateur,
Dispense sur ceux qui te vénèrent
Sur ceux qui languissent de toucher ton Cœur
Une Nouvelle force et une Lumière glorieuse."

Les moines du Temple Mont Kurama se connectent avec San-ju-Kannon à travers le clair de lune, avec Bishamonten à travers de la lumière du Soleil et avec Maõ-son à travers des arbres.
San-ju-Kannon, un Être de la gratitude et de l’Amour Universelle, écoute toujours les demandes de ceux qui clament pour Lui. Il fait toujours ce qui est dans notre intérêt à chaque moment de nos vies pour nous aider à la croissance spirituelle. Il y a un autre sanctuaire très spécial en honneur de cette divinité, connu comme le Temple du Bouddha Amida, situé près du sommet de la montagne, dont l’image date à l’ère Edo. Amida signifie – LUMIÈRE sans fin.

À 796 après J.-C., le fameux architecte Toji rêve de San-ju-Kannon au Mont Kurama et, soutenu par l’empereur, construit temples dans cette montagne. À 850 après J.-C., le temple Kurama restera lié au courant bouddhique Tendai, comme sous temple d’Enryaku-ji du mont Hiei. Au cours des siècles, le mont Kurama est resté lié à la littérature, aux arts et au culte shinto, grâce à sa énergie inspirateur.

L’école Tendai et le Shinto ont été toujours cultivés et soutenus par l’empereur e par la cour impériale. Actuellement il reste dans le mont Kurama des rituels populaires en rapport avec le Shintoïsme et le Boudhisme Tendai.

Le Bouddhisme est né en Inde au siècle VI fondé par Siddharta Gautama (la racine de la fleur), arrive au Tibet au siècle III avant J.C. (le tige de la fleur), donne les «feuilles» en chine au siècle I après J.C., mais «les boutons de fleur» (E. Chaline), sont nées au Japon où les fleurs seront cueillis quand le Bouddhisme intègre le Shintoïsme.

L’acte de cueillir des fleurs sois par «voie Zen» ou par la discipline méditative, exige d’autodiscipline et rigueur. Pour atteindre la sagesse il faut pratiquer l’ascèse ou vivre la vie en toutes ses formes naturelles. Donc on pourra atteindre «Le chemin vers la paix intérieure».

Mikao Usui Sensei est né au Japon à 1865. Il a voyagé plusieurs fois en Chine et vers des pays occidentaux. Il a vécu une vie propre et mesurée et, à l’âge de 55, Il s’est retiré dans un monastère Zen pour atteindre la paix intérieure qu’il cherchait tellement. Après avoir pratiqué l’ascétisme pendant trois ans, Usui Sensei n’a pas atteint l’état qu’il voulait. Ainsi, conseillé par son maître, pour qu’il nourrisse une grande estime et admiration, il s’est retiré à Kurama à 1922, pour vivre l’expérience de la mort.

Après 21 jours de méditation et de jeûne, Usui Sensei a eu la conscience d’avoir reçu le «satori» et les symboles de guérison Reiki. Cependant, l’expérience de «satori» doit être confirmé par d’autre, alors il s’est adressé à son maître et lui a demandé la confirmation.

Un mois après cette expérience mystique, Mikao Usui Sensei à instalé à Tokyo un dojo où il a appris ses disciples en formant l’association dénommée Usui Reiki Gakai qui existe encore maintenant. Il a intitulé sa méthode de «Shin Shin Kaizen Usui Reiki Ryoho».. Entre 1922 et 1926, Il a enseigné 20 maîtres qui ont divulgué activement le Reiki pendant la vie et après la mort de Mikao Usui Sensei. Hayashi Sensei a été le seul disciple qui a eu la permission d’Usui Sensei pour établir sa propre Clinique de Reiki. Mikao Usui Sensei a décédé le 9 mars 1926.

La grandeur de cet homme réside dans le fait qu’il a guéri des gens mais surtout qu’il a enseigné aux autres la guérison, en leur transmettant ses principes philosophiques, sans garder ce trésor uniquement pour ses descendants.