Quand vous déciderez de gravir
la montagne vers le ciel,
vous verrez un autre chemin
qui vous mènera au vrai sommet.

Empereur Meiji

Symboles de Jikiden Reiki Kenkyukai (Japon). Tous les droits réservés.

2ème CONGRÈS MONDIAL DE JIKIDEN REIKI - KYOTO - 2016

1er Congrès mondial
de Jikiden Reiki - 2014



Contact/rendez-vous

Port: (+351) 962 535 702
Filomena Gomes

Professeur accréditée
par l’Institut de Jikiden Reiki
Enseignement depuis 2007

Horaire
À compter de 18 heures

1er séance- 2 heures
Séances suivantes- 1h 30m

Tous les soins sont préfixés et pour le weekend il est possible planifier l’heure

Local
Lieu kan Shia Shite" Lisboa - Lumiar
á 2 minutes de la station de métro.

Cours

1er degré – Shoden
25 et 26 Janvier
21 et 22 Mars

2ème degré - Okuden
22 et 23 Février
4 et 5 Avril

Conditions de participation
Suivre les séminaires en plein-temps

Horaire: 9h30m - 13h
14h30m - 19h

Koryu-Kai

5 Janvier - Reiju-kai
18 Janvier
1 Février
15 Février
29 Février - Reiju-Kai
14 Mars
28 Mars
11 Avril
25 Avril - Reiju-kai

Links:

www.jikiden-reiki.com

www.jikidenreiki.co.uk

www.reikiwithrika.com

www.jikiden-reiki.ca

www.jikidenreikiwithmari.com

www.jikiden-reiki-frankfurt.com

www.learnjikidenreiki.com

NPO International Jikiden Reiki Association

Reiki e Ciência

Articles publiés:

Jikiden Reiki
Zen Energy - 2012

Shintoismo
Saúde Actual - 2012

Jikiden Reiki
Saúde Actual - 2013

Jikiden Reiki
Zen Energy - 2016

Hado
Zen Energy - 2016

Viver com os Gokai
Zen Energy - 2016

Minimalismo
Viver agora - 2019

Jikiden Reiki
Reiki & Yoga - 2019

Jikiden Reiki
Reiki & Yoga - 2019

Jikiden Reiki à la Pointe de la Science

Actuellement, j’ai la conviction que, après tant de découvertes, la science expérimentale est à court de réponses. Il y a un nombre croissant de maladies pour lesquelles la science ne peut pas trouver de réponses. Il faut analyser la vie d’une autre forme et dans un autre but.

Le fait de ne pas voir l’énergie, ne veut pas dire qu’elle n’existe pas. L’obscurité est l’absence de lumière (A. Einstein). Dans les procédures d’examen scientifique on mesure la quantité d’énergie – lumière. On ne peut pas quantifier l’obscurité car elle n’existe pas.

Tous les actuels tests de laboratoire mesurent et quantifient l’énergie- lumière émise du corps humain et collectée par des détecteurs électriques. Cette énergie est, ensuite, transformée aux signes de lecture par l’interprétation clinique.

Initialement on ignora le génome humain. Puis celui ne portait pas toute l’information et il fallait connaitre sa post-traduction. Ensuite, le langage du gène pendant sa traduction et après l’expression de la protéine vient dévoiler quelques situations, mais on continue d’ignorer l’interaction entre toutes les cellules du corps au cours du processus de la maladie.

Aujourd’hui certains scientifiques savent déjà que la même cellule a comportements différents in vivo dans le corps, et in vitro, dans les cultures cellulaires. Leurs mécanismes de défense sont différents dans les deux cas. Les médicaments dont la fabrication repose sur l’expérience des cellules isolées en laboratoire, n’ont pas dans l’organisme, l’effet que l’on pouvait atteindre car toutes les cellules du corps interagissent entre elles.

Les cellules vivantes produisent toxines qui sont neutralisées par des agents antioxydants intracellulaires. Toutes les personnes produisent des toxines même celles qui font une alimentation saine et consomment beaucoup antioxydants. Il y a de nombreux autres facteurs responsables de la surproduction des toxines.

Par ailleurs, les médicaments, même en cours d’administration continu, ne suppriment pas l’angoisse, le peur, le stress, la dépression, la douleur émotionnelle et tant d’autres sentiments qui provoquent une modification d’énergie dans le corps et, partant, la production des toxines.

Quand l’apport en radicaux libres est si grande que les cellules ne sont pas capables de les neutraliser, tant par le processus naturel que par des additifs alimentaires, les structures internes subissent des lésions et déclenchent «l’apoptose cellulaire» et/ou la production de cellules anormales.

Le corps est un tout, le diviser n’est pas une bonne solution. Les cellules, tant qu’elles sont en vie, interagissent toutes entre elles. On transporte des expériences de nos ancêtres enregistrés dans les cellules. Il n’y a pas que le corps physique - l’âme universelle, l’âme des systèmes connectés avec nos ancêtres et notre âme font partie d’un tout comme la conscience de groupe ou la mémoire collective des champs morphiques. (Sheldrake)

Les êtres humains sont les seuls capables d’émettre et recevoir de l’énergie et cela nous rend tous responsables de l’équilibre de la nature. Notre vie et le monde dans lequel nous vivons dépendent de nous. Tout peut être guéri (M. Brofman) avec Amour et Gratitude (Masaru Emoto).

La vie existe dans tout l’Univers, nous ne sommes pas seuls. La science ne constitue qu’une petite partie de la connaissance. L’Occident a fallu trop de siècles pour comprendre l’Orient et apprendre à développer le potentiel de l’esprit.

Après avoir vu l’élimination des différentes pathologies sur les gens grâce au Jikiden Reiki, je réalise que la méthode de guérison naturel léguée par Mikao Usui Sensei sera l’avenir. C’est un traitement sans aucun des effets secondaires qui permet la préservation de la nature pour les générations futures.

Depuis que j’ai reçu le niveau Shoden, j’ai réalisé que le Jikiden Reiki est à la pointe de la science et bien au de-là des moyens de diagnostic plus récentes. Cette méthode est déjà éprouvée par ceux qui l’utilisent dans leurs vies, sans effet secondaires et contribuera pour .le équilibre Universel.

Parcours

J’ai une License en sciences de la santé, spécialisé en analyses cliniques et santé publique et je travaille dans ce milieu.

J’ai pris contact avec le Reiki en novembre 2003, moment où j’ai commencé à étudier et à pratiquer cette thérapie. J’ai reçu le 1er niveau de reiki occidental en décembre de cette même année, le 2ème en mai et le 3ème en novembre 2004.

En décembre 2005, j’ai reçu le niveau Shoden et je n’ai jamais utilisé le Reiki occidental, depuis J’ai passé à me soigner uniquement avec Jikiden Reiki - 1er tournant.

En février 2006 j’ai reçu les niveaux Shoden et Okuden de Tadao Yamaguchi, directeur de l’Institut japonais de Jikiden Reiki qui est venu au Portugal pour la première fois - 2ème grand tournant - moment où je trouve le présent magnifique que l’univers m’offrait.

Après cela, j’ai eu la ferme intention de traiter avec Jikiden Reiki tous ceux qui me le demanderont. Cette méthode permet une guérison naturelle très intense et efficace.

En octobre 2006 j’ai commencé à apprendre japonais pour mieux comprendre la signification des Kanji.

Après traitements des personnes avec Jikiden Reiki, j’ai pu prouver son efficacité et j’ai senti le vif désir de le partager avec tous ceux qui cherchent à améliorer leurs vies. Donc, je me suis décidé à travailler en interne et, n février 2007, quand Tadao Yamaguchi est venu à Portugal pour la deuxième fois, j’ai reçu le niveau «Shihan Kaku» dans le but d’enseigner le niveau Shoden et divulguer cette méthode à tous ceux qui le désir de recevoir, permettant de guérir les autres et eux-mêmes.- 3ème grand tournant - moment où je découvre la beauté d’enseigner le Jikiden Reiki

L’enthousiasme et l’émotion de cette décision m’ont éveillé l’intérêt de visiter le Japon, en particulier l’endroit où Mikao Usui a reçu le Satori, sur le mont Kurama. J’ai trouvé les bonnes personnes qui m’ont accompagné dans tous les moments où j’avais besoin et d´aide, pour que ce rêve réalité. Je leur en suis très reconnaissant.

Ainsi en septembre 2007, j’ai visité Nara, le Mont Koyasan, Osaka et, pleine d’émotion et gratitude, le sacré Mont Kurama. Je comprends maintenant plus profondément les enseignements de Mikao Usui Sensei et l’amour universel qu’ils transmettent. L’expérience spirituelle vécue sur Kurama m’a conduit une nouvelle escalade intérieur - 4ème tournant – moment où je redécouvre mon essence dans le Japon et je trouve la subtil beauté da cette culture vivant intensément et profondément et j’ai senti de manière aussi merveilleuse l’énergie universelle du Reiki.

En septembre 2008, j’ai reçu à Londres le niveau Shian de Tadao Yamaguchi Sensei – 5ème grand tournant- vécu profond et connexion absolue avec Jikiden Reiki, moment de consolidation de tous les choix faits au cours de ma vie.

En février 2009, j’ai répété à Lisboa les niveaux Shoden, Okuden e Shian-Kaku avec Tadao Yamaguchi Sensei. Il y a des moments sur notre chemin que seule l’âme peut sentir. Ce fut le cas ici - un moment partagé avec quelques copains de parcours, accru de renforcement et croissance spirituelle. En fait, quand quelqu’un nous blesse, il nous donne le privilège de grandir et je lui en suis reconnaissante.

En août 2009 j’ai répété encore une fois les niveaux Shoden, Okuden et Shian Kaku avec Tadao Yamaguchi Sensei à Londres. J’ai pu confirmer quelques enseignements et le destin m’a ajouté avec certains copains qui ont été avec moi au Shian et au Shian Kaku en 2008. L’énergie Jikiden Reiki apporte- moi sagesse et expérience ressentie avec autant d’enthousiasme.

En tant que j’acquérais de l’expérience, l’idée de retourner au Japon nait naturellement en moi. Ainsi, à travers de L’Institut de Jikiden Reiki, j’ai contacté Frank Peter Arjava qui m’a encouragé à réaliser ce rêve en mai 2010. Je repete les nouveau les niveaux Shoden et Okuden de Tadao Yamagushi Sensei, mais cette fois, l’âme emplie d’intense émotion, à l’endroit où Chiyoko Sensei a vécu et où je suis bénie par une énergie très spéciale – 6ème tournant.

J’ai visité Kamakura et le temple Hase-dera à Tokio. L’énergie ressentie au sanctuaire Meiju-jingu, édifié en hommage à l'empereur Meiji, a été mémorable. C’est un endroit vraiment spécial et j’ai compris l’admiration qu’Usui ressentait pour ce sage empereur.

J’ai vécu des moments inoubliables aux temples Kurama et Amida Nyorai. Les autres grands moments de ce voyage ont été les visites aux temples de Sanju-Kanon, Toji et Kiyomizu-dera en kyoto et une soirée de méditation Zazen avec un maître de cet art. Les trois jours sur le mont Kurama ont été vécus très intensément. Chaque instant et chaque pas avaient un sens. Ce voyage restera à jamais dans ma mémoire et gravé avec gratitude dans mon âme.

En 2016, je suis revenue au Japon et j’ai visité l’endroit où Usui Sensei est né, le temple à Taniai Mura où il a appris le bouddhisme et le Jinja shintoïste Amataka, où il a offert un torii au nom de sa famille. - expériences inoubliables que seule l’âme peut décrire. – 7ème tournant - À Kyoto j’ai visité le temple où Mikao Usui a pratiqué l’ascèse pendant trois ans, avant de recevoir le satori sur le mont Kurama en 1922.

Je ressens toujours, dans un souci didactique, la nécessité de répéter les séminaires avec mon maître. Je sens que ça sera un magnifique cadeau et une valeur ajoutée au développement personnel. Actuellement je suis membre de l’Association Internationale de Jikiden Reiki.

Quand je dispense les niveaux Shoden et Okuden, je me propose de contribuer à l’équilibre mental et physique des gens qui les reçoit, collaborant ainsi à l’équilibre Universel.

Je suis reconnaissante à tous ceux qui partagent mon chemin et qui me permettent d’apprendre et évoluer, en profitant connaissance et sagesse.

Je remercie de tout cœur à Tadao Yamaguchi Sensei et sa famille, pour les enseignements qu’il a fait parvenir jusqu’à moi via la précieuse chaîne énergétique des maîtres qui l’ont précédé, Usui Sensei, Hayashi Sensei et Chiyoko Yamaguchi Sensei, et que l’Univers s’est chargé de m’offrir.